Claude Marcelin, 10 ans après son rapt

0
963
Ti Claude Marcelin

Une décennie après son rapt à Port-au-Prince, Claude Marcelin s’éloigne toujours de la scène en Haïti. Toutefois, ça n’enlève en rien la passion du guitariste pour la musique de sa presqu’île natale.

Claude Marcelin, guitariste émérite de Gypsies de Pétion-Ville, Caribbean Sextet, Zèklè, D.P. Express, Scorpio, Boukman Eksperyans et Djakout Mizik est très actif aux États-Unis et à Montréal où il vit depuis de longues années. L’interprète de « Relax ti mal » a performé le 15 décembre dernier au Plattdeutsche Hall, New York. Claude Marcelin (and Friends) a même partagé récemment une affiche avec T-Vice.

Pour la petite histoire, Ti Claude Marcelin s’est retiré de la scène musicale en Haïti depuis son enlèvement en janvier 2008. Il a été, à l’époque, kidnappé par des inconnus armés sur la route du Canapé Vert et conduit à Cité Soleil. Les ravisseurs l’avaient laissé pour mort après lui avoir logé une balle aux fesses.

Pour l’heure, le grand trippeux de la guitare reprend du poils de la bête bien qu’il porte encore physiquement les séquelles. Mentalement aussi.

A en croire un vibrant témoignage de Fabrice Rouzier, Ti Claude Marcelin « a traversé [presque] tous les courants musicaux et de multiples générations en laissant sa signature unique et toute une pléiade de hits ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here