Francophonie : Michaëlle Jean perd ses principaux soutiens

0
1696
Michaëlle Jean

Lâchée par le Canada et le Québec, Michaëlle Jean perd ses principaux soutiens dans la course à sa réélection comme secrétaire générale de  l’Organisation internationale (OIF). Les chances de rester à la tête de l’organisation sont très minces pour l’originaire d’Haïti.

« Le Canada est prêt à se rallier au consensus, comme le veut la façon de faire en Francophonie », a écrit Jeremy Ghio, attaché de presse de la ministre canadienne de la Francophonie, Mélanie Joly, dans un courriel envoyé mardi aux médias. Ainsi, Michaëlle Jean perd un premier soutien.

« Après analyse et considérant le consensus africain qui se dessine au Sommet de la Francophonie d’Erevan, le Premier ministre désigné du Québec, M. François Legault, annonce qu’il ne soutiendra pas le renouvellement du mandat de Mme Michaëlle Jean au poste de secrétaire générale de la Francophonie », a affirmé le cabinet du nouveau Premier ministre québécois dans un communiqué. Un deuxième gros soutien perdu par Mme Jean.

« La désignation de Louise de Louise Mushikiwabo par les chefs d’État francophones, lors de leur huis clos prévu pour vendredi 12 octobre à Erevan, apparaît donc une simple formalité », a estimé le magazine Jeune Afrique.

Que reste-t-il encore à Mme Jean – jugée trop dépensière par des médias québécois – pour garder son poste à la tête de l’OIF? Le soutien d’Haïti? Trop mince pour sauver l’ancienne Gouverneure générale du Canada.               

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here