Gazzman a encore frappé…

0
8609
Ti Lunèt a goûté à la sauce très piquante de Gazzman

En ce moment, Gazzman Pier prépare le prochain album de Disip. Le chanteur continu tout autant de faire ce qu’il a toujours fait à côté…     

Moquer, provoquer, insulter, sourire, s’excuser…jusqu’à épuisement. Quitte à lui causé des ennuis. Ti Lunèt, chanteur et directeur musical de Kado, est le dernier à goûter la sauce très piquante de Gazzman. Avant lui, Brutus Dérissaint en a fait l’amère expérience. Dans une interview accordée à Konpa Magazine, le chanteur de Disip s’est ainsi exprimé : « Lè n ap fè entèvi epi n ap pale de Gazzman, Arly ak Richie, Ti Lunèt pa gen plas li la. Kite Ti Lunèt pou lè n ap fè entevi jwèt, entèvi rans ».

La frappe a été inopportune. Et donc clivant.

Réputé calme, Ti Lunèt a déploré le manque d’indulgence de certains des chanteurs et musiciens haïtiens. « Ils se montrent nonchalants et même méprisants à l’égard des jeunes musiciens », aux yeux de Ti Lunèt qui intervenait à Mizik Magik, une émission de Magik 9.

Blessé dans son orgueil, l’ex-chanteur du défunt « 5 Etwal » ne dénie pas de souligner la mémoire courte de Gazzman. Disons, son ingratitude. « Pour réaliser Vikwa, le deuxième album de Disip, Gazzman a profité de mon expertise. Il a passé plusieurs mois dans mon studio pour réussir ce disque », a rappelé le chanteur-producteur.

Pour ses prochaines et possibles excuses, Gazzman pourrait emprunter cette citation très inspirée d’Henry Ward Beecher : « La gratitude est la plus belle fleur qui naît de l’âme ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here