« Machann fig la » passe à Montréal

0
1059

Le film haïtien « Machann fig la » a été projeté deux fois en une semaine au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Les cinéphiles sont satisfaits de la première nord-américaine du film.

Les compliments et les éloges pleuvaient à la salle Émile-Legault du Cégep de Saint-Laurent à Montréal, hôte de la première nord-américaine de « Machann fig la ».

Ce long métrage est une ode à la résilience de la femme haïtienne. Le film relate, en effet, l’histoire de Tinamiz, mère d’une fille de sept et vendeuse de banane dans les rues de Jacmel. La courageuse paysanne tente de reconquérir André, son mari. D’un air désemparé, ce jeune peintre a voulu laisser Haïti, sa presqu’île natale, quitte à ce qu’il sacrifie sa petite famille.  

La version originale du film en créole avec sous-titre français a été très appréciée par le public. « C’est un film standard. Il être diffusé sur Netflix, plateforme de diffusion en continu qui permet à ses clients de visionner une grande variété de séries télé, de films, de documentaires, etc. », a estimé David Mézy, metteur en scène, slameur et animateur de radio à Montréal.

D’autres cinéphiles intervenant lors des échanges avec deux membres de l’équipe réalisatrice sont tout aussi élogieux sur la qualité du film produit par l’Artists Institute de Jacmel, la seule école de cinéma d’Haïti.

Le Cégep de Saint-Laurent se dit fier de présenter en première nord-américaine le film haïtien  des cinéastes Amiral Gaspard et Ricardo Tranquillin.  Les fonds amassés serviront à financer le projet d’échange international étudiant entre le Cégep de Saint-Laurent et l’Artists Institute : un groupe d’étudiants du programme de cinéma et communication qui se rendra à Jacmel en mars prochain pour y tourner des documentaires, jumelés à de jeunes cinéastes haïtiens.  Une partie des fonds sera également remise aux artisans du film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here