G-Shytt, c’est « trap-de »

0
2219
Torse nu, Asap Fresh trimbale un chiot comme s’il s’agissait d’un sac à main.

Au nez et à la barbe de BC, un phénomène émerge à Bas-Peu-de-Chose. G-Shytt est abruptement hip, terme utilisé dans lexique black-américain pour désigner « ceux qui sont dans le coup ». Le trio est tout aussi hop (bondir, en français). Bienvenue dans l’univers décalé d’un crazy team.

G-Shytt c’est la folie à l’état pur. Popularisé sur les réseaux sociaux en 2017, année de la sortie Balèn bouji, le trio confirme sa personnalité musicale avec son récent Rambo. Avec ce clip, l’énième crew de Bas-Peu-de-Chose plonge le public dans un monde décalé. Le trio se montre encore plus fêlé en jouant aux petits soldats avec des fusils jouets colorés.  

La musique est portée par une tension élevée. La liberté d’expression se conjugue au temps du far west. Rambo, saga cinématographique des années 1980, est en passe de devenir la principale carte de visite du jeune groupe. La vidéo donne à voir des propos malveillants, un intense défoulement collectif et une scène d’espionnage. Tout est tourné en ridicule. C’est aussi l’envie des principaux personnages de se débarrasser de ses complexes.

4-7 et Asap Fresh de G-Shytt

« M ap gade kadav ou m ap woule (Ndlr, marijuana). No heart m pa konn doulè », a martelé 4-7 G-Shytt qui aurait dû être la voix passive du team agité. « M ka fè w wè tout mwèl tèt ou blayi pi izi ke kalbas », a-t-il déchaîné.

Scotché par Izolan et quelques ringards de Zoe Blood, G-Shytt confirme de plus belle sa légitimité au BPC. Le refrain « Gen lò w poko konnen Rambo » est entraînant.

Torse nu, Asap Fresh trimbale un chiot comme s’il s’agissait d’un sac à main. Les curieuses images de la scène laissent désirer une certaine appartenance sexuelle du jeune trappeur de G-Shytt. K-Tafalk aurait vite fait de lui remonter les bretelles pour cette vidéo qui rend, implicitement, hommage au plus célèbre de BPC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here