Martinique, seconde patrie du compas ?

0
1308

« Martinique, seconde patrie du compas », titre d’un long-métrage documentaire, sera en première nord-américaine au Festival International du Film Black de Montréal (FIFBM). Ci-dessous, le synopsis du film réalisé par Miguel Octave.

Au début des années 60, un courant musical, issu des bals populaires haïtiens, déferle sur les Antilles françaises : le Compas Direct (ou Konpa en créole). Résonné sur plusieurs continents, mais avec le cœur qui bat en Haïti, le rythme créé par Nemours Jean-Baptiste laissera une marque indélébile dans la vie artistique de la région des Caraïbes. De jeunes musiciens s’imprègnent de l’esprit festif du Konpa pour renouveler leurs compositions. Comment expliquer un tel phénomène alors qu’il effectue un retour en force en Martinique depuis quelques années ?

Ce documentaire musical part à la recherche des acteurs de cette folle épopée : artistes, musicologues, politiques, et anonymes se souviennent de cette époque avec tendresse. Qu’elles soient à Paris, New York, Miami, Montréal, en Haïti, ou en Martinique, ces personnes témoignent, avec nostalgie, passion, émotion et humour, de cet étonnant phénomène, pourtant peu médiatisé, et qui rassemble, depuis plus de 50 ans, des milliers de passionnés autour de concerts, de bals et d’albums de légende.

Première nord-américaine
Réalisé par Miguel Octave, Martinique, seconde patrie du compas figure parmi les 72 films provenant de 25 pays retenus par l’organisation du Festival International du Film Black de Montréal. La 14e édition du cinéma noir se déroulera du 25 au 30 septembre 2018 à Montréal. Dans le cadre de la célébration du 63e anniversaire du Konpa, le long métrage (90 mn) a été projeté le 7 août dernier à la fondation Odette Roy Fombrun établie à Port-au-Prince.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here