« Lanmou fasil », Vayb

0
1520

Vous n’aviez pas cru qu’il allait devenir fan de ses fans en abandonnant le micro. Mickael Guirand, après la dissolution de Carimi, revient sur l’échiquier musical avec Vayb, sa nouvelle formation. Encore dans les vapes, le groupe fait sa première sortie, sans surprise, en mode Carimi avec « Lanmou fasil ». On comprend qu’il est néanmoins difficile de se forger une nouvelle identité quand on a passé plus de dix ans à jouer la même partition. Quelle que soit la réalité, Mickael met son pied à l’étrier avec un texte qui simplifie l’équation de la vie conjugale dont nombre de groupes chantent la complexité depuis des lustres. Sans exagérer, la vidéo n’apporte aucune nouveauté sur le petit écran en termes de réalisation. C’est une suite de belles images qu’Abdias Laguerre nous sert comme à l’ordinaire. En revanche, on reconnaît que le scénario de « Lanmou fasil » est simple et suffisamment adapté à la chanson. Toutefois, à l’intro du clip, où Mickael est ligoté en isolement, on aurait dit que Vayb s’est inspiré du texte musical « Malad» de Kaï pour compléter sa vidéo. Ce qui n’est pas forcément tricher vu que l’autre n’a pas eu l’inspiration d’aller jusqu’au bout. Pour aborder l’été, voire déclencher la rivalité, « Lanmou fasil » n’est pas la meilleure de vraie arme. Certes, il y a du cœur et de l’énergie dans l’interprétation de ce tube, mais il manque une once d’originalité à cette nouvelle vibration. Honnêtement, la voix de Mickael, évoquant de mémorables souvenirs du trio Carimi, est censée être l’héritage majeur dont bénéficie le chanteur vedette de la bande à Fito Farinen. Avec un peu de chance, « Lanmou fasil », son premier test, ne tardera pas à gagner l’estime du grand public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here